CITATION DE LA SEMAINE

La nouvelle grille d'évaluation des professeurs, en usage dès la rentrée de septembre 2017, ressemble furieusement aux méthodes de management de France Télécom.

Résultat  : 23 suicides

DATES IMPORTANTES

 

OUVERTURE MUTATIONS INTRA : 12 mars 2018. Contactez-nous !!!

 

MUTATIONS INTER, ouverture de SIAM LE JEUDI 16 novembre à midi : le Snetaa-Fo vous renseigne le plus tôt possible et vous défend au ministère, contrairement à AD

 

MARDI 05 DECEMBRE : Conseil Syndical Académique du SNETAA-FO au lycée Le Corbusier à ILLKIRCH

Connexion utilisateur

                                               

Adhésion credit-impot

 

 

Vous êtes ici

Accueil

Déclaration des commissaires paritaires FO à la FPMA du mouvement intra académique 14 juin 2012.

Afficher en "flash info": 

Pour une grande partie des collègues, la mutation et  l’affectation sur un poste complet en établissement est rendue de plus en plus difficile par les suppressions massives de postes. 193 dans notre académie. Elle est aussi rendue difficile par l’affectation des stagiaires sur des postes vacants bloqués avant le mouvement. La situation de certaines disciplines est sinistrée par l’effet de la réforme des lycées et par la chasse aux groupes à petits effectifs dans les collèges. Si l’on prend l’exemple de l’Italien, les collègues en sont à demander des temps partiels pour éviter la carte scolaire ou les compléments de services sur  trois établissements. Malgré  cela, il y a une carte scolaire d’un poste fixe vers une Zone de Remplacement et les deux entrants se  retrouvent Titulaires de Zone. L’Italien n’est pas un cas isolé : il y a en tout 2 mutations en philo. En Allemand,  les barres d’entrée en ZR Bas-Rhin sont à 228 points, inaccessibles pour de nombreux collègues, alors que les besoins en remplacement ne sont pas assurés. Le SNETAA-FO s’est adressée au nouveau ministre : la mesure d’urgence pour la rentrée c’est la restitution des 14 000 postes supprimés !

  •  FO demande que soit respectée la priorité absolue d’affectation pour les collègues victimes de carte scolaire et en priorité médicale et qu’aucun de ces collègues ne soient lésés par le blocage des postes.
  •   Le dispositif  ECLAIR mis en place au nom de l’article 34 de la loi d’orientation Fillon sur l’école a été, depuis sa création, rejeté par les personnels. Personne ne veut expérimenter la déréglementation. Tous les personnels veulent garder leur statut, leurs droits et enseigner avec des programmes et des horaires définis nationalement. Ainsi sur 1080 postes affichés sur la bourse interministérielle à l’emploi public (BIEP), seuls 596 «candidats» ont été retenus par les recteurs et 180 postes n’ont fait l’objet d’aucune demande de la part des personnels. Dans l’Académie de Strasbourg, sur les 58 postes proposés, 30 ont été attribués à des titulaires qui, pour certains, n’ont pas encore 24 ans !! (7 collègues sont nés en 1988 et 1987, par exemple). Les postes laissés vacants seront pourvus par des contractuels choisis par les chefs d’établissement, au lieu d’être mis au mouvement !

 Tous les postes ECLAIR non pourvus doivent être mis au mouvement. De même le SNETAA-FO demande la communication de la liste des postes libérés dans l’académie par le mouvement ECLAIR.

  • Nous constatons que le nouveau ministre annonce l’affectation des stagiaires sur un service allégé de 3 heures. Cette mesure est insuffisante pour assurer des conditions de formation   correctes aux stagiaires. Nous craignons que les 3 heures manquantes ne soient imposées en heures supplémentaires aux collègues des établissements d’affectation de stage.  Cette affectation doit se faire en priorité sur des BMP. Les postes bloqués doivent être mis au mouvement.
  • Pour rester dans le mouvement, nous demandons aussi la suppression de la Cellule Info-mobilité qui annonce le projet de mutation avant les commissions, et dont nous n’avons pas encore pu voir les bénéfices !  Source de stress pour les collègues, de confusions, de travail supplémentaire pour des gestionnaires déjà fort occupés par ailleurs, (sans parler de son coût), ce dispositif n’a en rien amélioré le mouvement pour les collègues;  nous en demandons la fin immédiate.
  • En ce qui concerne la phase d’ajustement : nous demandons le  rétablissement d’un GT avant la rentrée pour les TZR non affectés en juillet. Il serait en effet juste que ces derniers soient affectés sous le contrôle d’un groupe de travail, comme c’est le cas pour ceux qui sont affectés dès le mois de juillet.
  •   Enfin, nous ne terminerons pas sans relever, une fois encore, la grande disponibilité dont le personnel du rectorat et plus particulièrement les gestionnaires, ont fait preuve et nous les remercions pour  la mise à disposition des documents de travail.

CONTACTS

 

 

Site SNETAA NATIONAL

 

 

Académie STRASBOURG