CITATION DE LA SEMAINE

La nouvelle grille d'évaluation des professeurs, en usage dès la rentrée de septembre 2017, ressemble furieusement aux méthodes de management de France Télécom.

Résultat  : 23 suicides

DATES IMPORTANTES

 

OUVERTURE MUTATIONS INTRA : 12 mars 2018. Contactez-nous !!!

 

MUTATIONS INTER, ouverture de SIAM LE JEUDI 16 novembre à midi : le Snetaa-Fo vous renseigne le plus tôt possible et vous défend au ministère, contrairement à AD

 

MARDI 05 DECEMBRE : Conseil Syndical Académique du SNETAA-FO au lycée Le Corbusier à ILLKIRCH

Connexion utilisateur

                                               

Adhésion credit-impot

 

 

Vous êtes ici

Accueil

Journal académique Janvier 2013

Chère collègue, Cher collègue,

Démantèlement : oui, vous l’avez bien lu dans la presse (voir en fin de page) et entendu sur les ondes radios, les syndicats qui sont contre ces casses ont appelé aux mobilisations du 23 janvier dernier. Le SNETAA-FO a appelé à la grève et a réussi une magnifique mobilisation, dans toute la France, en métropole, en Outre-Mer, et particulièrement en Alsace. Les enseignants PLP ont été rejoints en grand nombre par des collègues certifiés et agrégés.

Les professeurs de lycées professionnels en grève à l’appel du SNETAA-FO, ne veulent pas de la régionalisation de la formation professionnelle. Les conseillers d’orientation psychologues et tous les enseignants refusent le transfert aux régions de l’orientation scolaire. Les personnels ne veulent pas de l’école du socle de compétences, ni des projets éducatifs territoriaux ni des contrats d’objectifs tripartites (établissement, région, rectorat). Ils ne veulent pas que leurs obligations de service et leurs statuts soient remodelés et démantelés pour être adaptés à cette école territoriale qui ne serait plus l’école publique.

Pour rappel, mi-décembre, au Comité Technique Ministériel comme au Conseil Supérieur de l’Education, seules les abstentions de certaines fédérations ont permis au ministre d’avoir une majorité pour son projet de loi. Début janvier, au Comité Technique Ministériel comme au Conseil Supérieur de l’Education, aucune organisation syndicale n’a approuvé le projet de décret du ministre sur les rythmes scolaires.

Où sont donc passées les organisations syndicales suivantes l’UNSA – CFDT… qui ont voté POUR ? Pourquoi la FSU qui s’est abstenue a-t-elle rejoint ce rassemblement du 23 janvier ? Le double jeu est terminé, il ne sert à rien de s'agiter : la vérité se suffit à elle-même!

La veille de la grève, le SNETAA-FO Strasbourg a été alerté par plusieurs collègues de différents établissements de menaces, comme celle de la fermeture d’une section tertiaire (commerce) au Lycée Vogt de Masevaux.

De plus, à Colmar au Lycée Schongauer, un départ à la retraite non remplacé en CAB (communication administration bureautique), un éventuel deuxième départ et un important volume d’heures supplémentaires nous ont été signalés.

A Thann au Lycée Charles Pointet, la structure semble instable, notamment en Maintenance. Des menaces de fermeture de la section sont faites. Un professeur malmené se sent à la limite du harcèlement. Une grosse augmentation du volume d’heures supplémentaires est signalée.

A Ingersheim au Lycée Lazare De Schwendi, la perte d’une demi-section Bac pro ELEC en seconde nous a été signalée. La filière ELEC semble être dangereusement visée par les fermetures.

A Sainte-Marie aux Mines au Lycée Louise WEISS, la fermeture de la filière ELEC nous a été indiquée. Un collègue semble sur la sellette.

A Masevaux Lycée professionnel Joseph Vogt, la fermeture de la filière Commerce est annoncée. Une menace sur la filière GA (Gestionnaire Administratif) plane. Montée à 15 élèves.

A Cernay au Lycée Gustave Eiffel, la suppression d’une seconde technologique empêche le lycée d’avoir un vivier pour la STI2D. Est-ce la mort lente de la STI2D ?

A Guebwiller au Lycée Théodore Deck, les collègues sont passés de Génie Mécanique à un nouveau statut « SII ING MECA » Sciences industrielles de l’ingénieur option : Ingénierie mécanique sans avoir été avertis.

A la SEP du Lycée Camille Claudel retourne au Lycée Bugatti d’Illzach. Dans quelle mesure cette « fusion » sera profitable à tous ? Aucune explication.

Je m’arrête là, vous l’aurez bien compris, après le démantèlement de la voie technologique, nous assistons au démantèlement pur et simple de la voie professionnelle.

C’est ça la réforme et indéniablement, les masques vont tomber ! L’UNSA, la CFDT… sans oublier la FSU par son abstention devront expliquer pour quelles raisons ils ont voté POUR ! Ces organisations syndicales soutiennent sans faille les réformes engagées par Vincent Peillon, la régionalisation de l'Enseignement Professionnel et toutes les déréglementations qui en découlent, dont notre statut de Fonctionnaire d'Etat. 

C’est une remise en cause de l’Ecole de la République dans une Education qui ne serait plus nationale et menacerait directement les diplômes nationaux.

Le SNETAA-FO a interpellé le Secrétaire Général Académique lors de l’audience rectorale en date du 23 janvier. La réponse évasive de l’Administration dans une approche globale qui pouvait laisser croire à un consensus nous laisse présager le pire.

Que l’on ne s’y trompe pas, dans notre académie, nous poursuivons la mobilisation et restons à votre disposition pour vous aider et vous défendre dans votre quotidien. PLP, Agrégé(e)s, Certifié(e)s, CPE, Contractuel(le)s, Agents, Ouvriers, avec FO, vous savez que vous pouvez compter sur nous !

On ne gouverne pas avec un pseudo dialogue social qui n’est que de la simple communication, les faits le démontrent.

Bon courage.

Vous trouverez ci-dessous le journal académique en version pdf. à télécharger.

Jean-Pierre GAVRILOVIC

Secrétaire académique

SNETAA-FO

Document joint: 

CONTACTS

 

 

Site SNETAA NATIONAL

 

 

Académie STRASBOURG