CITATION DE LA SEMAINE

La nouvelle grille d'évaluation des professeurs, en usage dès la rentrée de septembre 2017, ressemble furieusement aux méthodes de management de France Télécom.

Résultat  : 23 suicides

DATES IMPORTANTES

 

OUVERTURE MUTATIONS INTRA : 12 mars 2018. Contactez-nous !!!

 

MUTATIONS INTER, ouverture de SIAM LE JEUDI 16 novembre à midi : le Snetaa-Fo vous renseigne le plus tôt possible et vous défend au ministère, contrairement à AD

 

MARDI 05 DECEMBRE : Conseil Syndical Académique du SNETAA-FO au lycée Le Corbusier à ILLKIRCH

Connexion utilisateur

                                               

Adhésion credit-impot

 

 

Vous êtes ici

Accueil

RETRAITE - REFORME 2013 : LE COÛT OU LA DOULEUR ?

Afficher en "flash info": 

L’âge légal de la retraite étant (sauf longues carrières) de 62 ans, il ne sera peut-être pas reculé.

Pour un enseignant (5 ans d’études après le bac + 41 ans et demi de cotisation) l’âge réel de départ sans décote est de fait d’environ 67 ans. C’est déjà insupportable pour la majorité d’entre eux.

Il semble que le gouvernement vise plutôt une combinaison de l’augmentation des recettes et de la  diminution des dépenses : CASA c’est déjà fait, cotisations ?, CSG ?,  abattement de 10% supprimé ?, désindexation des pensions sur les prix (- 1 % par an) ?, fiscalisation des majorations de 10% pour 3 enfants dans l’impôt sur le revenu en plus de la CSG et de la RDS ?, salaire annuel moyen sur 30 ans dans le privé ?...

Mais la mesure la plus souvent avancée est l’allongement de la durée de cotisation du taux plein (150 trimestres en 2003, 160 en 2008, 164 en 2012, 166 en 2017 et peut-être bientôt 168 (42 ans), 172(43 ans), 176(44 ans).

Quel en serait le coût si l’on ne supporte pas la douleur d’être dans sa classe à 69 ans ?

Messieurs Dupont et Durand ont commencé à travailler à 25 ans sans interruption à temps complet. Dupont est au dernier échelon de la classe normale (11ème) et Durand en haut de la hors classe (7ème). Le taux avant surcote est plafonné à 75% (sauf bonifications).

 Ce tableau montre les montants des pensions nettes (cotisation Mgen déduite) effectivement touchées en fonction des éventuelles augmentations des durées exigées pour le taux plein (DATP) et de l’âge de départ choisi.

DATP

 

Age de départ

166tr=41,5ans

 

PN mgen

168tr=42a

 

PN mgen

172tr=43a

 

PN mgen

176tr=44a

 

PN mgen

Perte pour ces 10tr en +

62a (148tr)

1406/1673

1344/1600

1313/1562

1283/1527

123     / 146

63   (152tr)

1537/1829

1473/1752

1349/1605

1318/1568

219     / 261

64   (156tr)

1673/1991

1606/1911

1476/1757

1353/1609

320     / 382

65   (160tr)

1814/2159

1744/2075

1609/1914

1480/1761

334     / 398

66   (164tr)

1960/2332

1887/2245

1746/2078

1612/1918

348     / 414

67   (168tr)

2085/2482

2035/2421

1888/2247

1748/2080

337     / 402

 

L’augmentation de 10 trimestres (par rapport aux 166tr des natifs de 1955 et 1956) de la durée d’assurance exigée ferait perdre à ceux qui ne veulent ou ne peuvent différer leur départ en retraite entre 9% (62 ans) et 16%  67 ans).

A noter que pour un départ entre 64 et 67 ans l’avantage financier du passage hors classe serait plus qu’effacé par cet allongement de 10 trimestres.

Travailler plus longtemps pour gagner moins. Pour le SNETAA-FO, c’est NON !

CONTACTS

 

 

Site SNETAA NATIONAL

 

 

Académie STRASBOURG