CITATION DE LA SEMAINE

La nouvelle grille d'évaluation des professeurs, en usage dès la rentrée de septembre 2017, ressemble furieusement aux méthodes de management de France Télécom.

Résultat  : 23 suicides

DATES IMPORTANTES

 

OUVERTURE MUTATIONS INTRA : 12 mars 2018. Contactez-nous !!!

 

MUTATIONS INTER, ouverture de SIAM LE JEUDI 16 novembre à midi : le Snetaa-Fo vous renseigne le plus tôt possible et vous défend au ministère, contrairement à AD

 

MARDI 05 DECEMBRE : Conseil Syndical Académique du SNETAA-FO au lycée Le Corbusier à ILLKIRCH

Connexion utilisateur

                                               

Adhésion credit-impot

 

 

Vous êtes ici

Accueil

COMMUNIQUE DE PRESSE

Afficher en "flash info": 

Le Ministre de l’Education Nationale, Vincent PEILLON, a choisi de faire sa rentrée scolaire dans un lycée professionnel. Cet acte devait montrer toute la considération et l’attention que ce dernier porte à l’enseignement professionnel initial et laïque. Dans les faits, nous sommes loin du compte. A l’heure du premier bilan de rentrée, le SNETAA-Fo Strasbourg a alerté les autorités académiques sur de nombreux dysfonctionnements.

Ainsi, la situation enseignante ne cesse de se dégrader. L’Académie de Strasbourg fonctionne à flux tendus, il n’y a plus de réserve de personnels titulaires remplaçants (TZR) ou de contractuels. Il suffit de consulter le site académique pour voir des offres d’emplois fleurir. En cette rentrée, il existe encore des classes sans enseignant. Les promesses de recrutement sont restées à l’état de promesses. Les effets d’annonce ont leur limite, nous le constatons au niveau local.

Au niveau des filières, il existe des sections qui ont un taux de remplissage très élevé, ce n’est pas pour autant que des moyens supplémentaires sont octroyés. Les élèves désireux d’intégrer des formations telles que ASSP (Accompagnement Soins et Services à la Personne), Métiers de la Mode, Bac Proc Cosmétique Esthétique Parfumerie… voient leur demande d’affectation refusée. Ils ont alors un choix 2 ou 3 souvent éloigné de leur projet professionnel initial.

Par le passé, ces problématiques ont déjà été condamnées et combattues, nous sommes sur une même logique !

D’autre part, nous alertons encore une fois les autorités Académiques sur la régionalisation de l’enseignement professionnel. Depuis la rentrée, les Régions ont la main sur la carte des formations professionnelles. Cela conduit à donner à un pouvoir économique et local la possibilité de proposer l’ouverture et la fermeture de formations. Une formation « non rentable » sera-t-elle conservée ? Des Régions sont mieux armées que d’autres pour développer une offre dense et de qualité. Mais où est l’égalité ? De plus, les régions veulent imposer un « Campus des métiers » véritable guichet unique de la formation professionnelle. Se côtoieraient élèves en formation initiale, apprentis, adultes en GRETA, VAE. C’est un excellent moyen de mutualiser les ressources et de rationaliser les équipements et les personnels. Quid des « petites structures » ? Celles qui, au fond d’une vallée tentent encore de proposer des formations professionnelles sur des territoires presque oubliés ?

Pour toutes ces raisons, le SNETAA-Fo Strasbourg a choisi de mobiliser ses adhérents et sympathisants devant chaque Rectorat le Mercredi 25 septembre.

Une délégation sera reçue par les services académiques en fin de matinée.

Jérémy SENABRE - Secrétaire Académique SNETAA-Fo

CONTACTS

 

 

Site SNETAA NATIONAL

 

 

Académie STRASBOURG