CITATION DE LA SEMAINE

La nouvelle grille d'évaluation des professeurs, en usage dès la rentrée de septembre 2017, ressemble furieusement aux méthodes de management de France Télécom.

Résultat  : 23 suicides

DATES IMPORTANTES

 

OUVERTURE MUTATIONS INTRA : 12 mars 2018. Contactez-nous !!!

 

MUTATIONS INTER, ouverture de SIAM LE JEUDI 16 novembre à midi : le Snetaa-Fo vous renseigne le plus tôt possible et vous défend au ministère, contrairement à AD

 

MARDI 05 DECEMBRE : Conseil Syndical Académique du SNETAA-FO au lycée Le Corbusier à ILLKIRCH

Connexion utilisateur

                                               

Adhésion credit-impot

 

 

Vous êtes ici

Accueil

GREVE MARDI 17 ET JEUDI 19 : LE SNETAA FO NE LACHERA RIEN !

Afficher en "flash info": 

Cher(e) collègue, cher(e) camarade,

Le gouvernement vient de faire passer en force la loi travail, rejetée par 70% des Français, par la majorité des syndicats représentatifs, et la majorité de l’assemblée nationale. Nos institutions sont ainsi faites qu’une loi peut être adoptée sans avoir été votée par le parlement, ces institutions qui avaient été qualifiées de « coup d’état permanent » lors de leur mise en place. Mais ce n’est qu’une étape : la loi doit passer au Sénat, puis de nouveau à l’assemblée nationale où l’article 49-3 peut être à nouveau employé.

Quelle autre solution que la grève pour les salariés ?

« Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse, UNEF, UNL et FIDL invitent leurs structures à organiser des assemblées générales avec les salarié-es pour débattre des modalités d’actions, de la grève et de sa reconduction.

Elles appellent leurs organisations à construire deux nouvelles journées de grèves et manifestations le mardi 17 mai et le jeudi 19 mai prochains. »

Déjà dans les transports routiers, à la SNCF, dans la chimie, les raffineries, l’énergie, les organismes sociaux, les fédérations syndicales appellent à la grève.

Avec la réforme des collèges, nous avons été victimes l’an dernier d’une sorte de 49-3 antisyndical : le gouvernement a promulgué une réforme rejetée par la majorité de la profession au lendemain d’une grève majoritaire.

C’est pourquoi l’intersyndicale du second degré appelle les enseignants à se joindre à la mobilisation interprofessionnelle pour le retrait de la loi travail et pour l’abrogation de la réforme du collège.

Encore un mot sur la violence mise en avant par les médias officiels : pour la deuxième fois à Nantes, la police a laissé des bandes ravager le centre-ville. A Paris à la fin de la manifestation d’hier, la police s’est retirée, laissant des bandes d’individus armés de pavés, barres de fer, gourdins, et même armes blanches s’attaquer aux services d’ordre de FO et de la CGT qui protégeaient les manifestants : bilan 13 blessés parmi les membres des services d’ordre. Et M. Valls ose accuser « certains syndicats » de « complaisance » à l’égard de la violence. A qui profite le crime, M. Valls ?

Un préavis national de grève a été déposé il va du 17 mai au 25 mai.

A Strasbourg :

· Mardi 17 mai : distribution de tracts aux entrées d’autoroutes (rassemblement à 8h place de la Bourse).

· Jeudi 19 mai : manifestation à 14h place Kléber.

Nicolas ROBERT, co-secrétaire académique du SNETAA-FO

CONTACTS

 

 

Site SNETAA NATIONAL

 

 

Académie STRASBOURG